Présentation

dessin-unique1

QUI SUIS-JE?

Jeanne Van Monckhoven est née en 1987, filme passionnément les gens et les choses, invente des confitures et du pain, monte des films comme on fait un jardin, arpente la ligne des moyennes montagnes, passe son temps libre dans les cinémas des villes qu’elle explore, fabrique des meubles DIY, dessine des fraises en buvant beaucoup de thé, accueille du monde chez elle autour d’un petit repas ou d’un grand film, n’a pas froid aux yeux, cherche un atelier entre la ville et la campagne et a été cobaye pour un lycée expérimental. Depuis quelques temps, elle a fini l’école et ne mange plus de gluten.

Diplômée de l’école Supérieure d’Art et Design de Grenoble, ma pratique s’oriente autour du montage vidéo et du dessin.

 

CE QUE J’AIME…

filmer et monter,
dessiner,
fabriquer…
Pour toute demande, n’hésitez pas à me contacter.

VIDEOGRAPHIES DU COMMUN

à l’épreuve du réel
fictionnaliser le réel
vidéographies du commun

-Quelles mises en commun dans des types de milieux?

Vidéographies¹ du commun² ne tente pas de faire l’apologie du réel. Vidéographies du commun se moque du réel. C’est un prétexte à sonder la vie dans sa plus simple expression. Vidéographies du commun n’appartient à aucun parti politique et nie tout programme. Vidéographies du commun se veut être une interrogation sur les formes d’écritures contemporaines par le biais de dispositifs filmiques. Tout est envisageable, rien n’est pérenne.

VIDÉOPHONIE [videofοni] ou VIDEO
n. f. (lat. vidéo, je vois; v. 1970). Technique permettant d’enregistrer l’image et le son sur un support magnétique grâce à une caméra de télévision et un magnétoscope, et de restituer cet enregistrement sur un écran de télévision en direct ou en différé. (On trouve quelques fois, notamment au Canada, le mot vidéo employé au masculin).

1. GRAPHIE [grafi] n. f. (du gr. graphein, écrire, 1877).
1. Manière d’écrire un mot (langage scientif.) : graphie, phonétique. Graphie informe inspirée par l’orthographe française (Dauzat).
⎯2. L’aspect esthétique de la représentation écrite des éléments du langage: Graphie si aisée, si déliée (Mauriac).

2. COMMUN, E adj. (lat. communis; 842).
1. (v. 1100). Qui appartient à tous, qui concerne tout le monde ou qui est partagé avec d’autres: La paix est nécessaire à l’intérêt commun (sien. GÉNÉRAL, PUBLIC; contre. INDIVIDUEL, PARTICULIER). Ce travail est le résultat de l’effort commun (=mené ensemble; syn. COLLECTIF). Entre eux, rien n’était changé. Et il en serait ainsi jusqu’à la fin de leurs jours communs (Kessel). Ce réflexe est commun à tout les débutants. (= se trouve habituellement chez eux). Quel soulagement d’avoir à présent la certitude qu’il n’y aura rien de commun entre ma vie et la leur (Beauvoir). Il y avait entre elle et madame Numance beaucoup de points communs. (Giono).⎯




Fatal error: Call to undefined function putRevSlider() in /homepages/23/d551555692/htdocs/clickandbuilds/vidographiesducommun/wp-content/themes/ArtWorksResponsive/page.php on line 24